Google devient Alphabet, clarifie ses comptes et rebat les cartes face aux autorités de régulation

Le 11 Août 2015

Publié le 11 août 2015 par La revue du digital.

Changement de structure financière pour la société Google dont le nom devient Alphabet. Ses activités les plus connues sont regroupées dans un Google plus petit, centré sur internet, au sein d’Alphabet. Objectif annoncé : clarifier les comptes. Des observateurs y voient un moyen de ralentir les actions des autorités de régulation.

Plus de lisibilité dans nos comptes, c’est ce qu’annoncent les fondateurs de Google. Larry Page, cofondateur de la société, a présenté lundi 10 août, par communiqué la création d’Alphabet, une holding qui regroupera l’ensemble des activités développées par Google d’une manière plus “claire” et plus “lisible”.
Google allégé de certains produits

Il est vrai que les investisseurs s’inquiétaient des financements et des recherches tous azimuts effectués par Google – depuis la publicité, les sciences de l’information, l’intelligence artificielle, le Cloud, le séquençage de l’ADN ou la robotique – et du peu de transparence sur les résultats de certaines de ces activités.

Pour autant, on pourrait également y voir une volonté de “prévenir un éventuel démantèlement de l’entreprise par les autorités antitrust,” s’interroge sur twitter Gilles Babinet, représentant du numérique pour la France auprès des autorités européennes. Le changement de nom et de structure juridique et administrative de la société rendrait caduques les multiples poursuites lancées contre Google.

[…]

Sunder Pichai aux commandes

Larry Page devient le directeur général d’Alphabet, Segey Brin en est le président. Sunder Pichai, 43 ans, devient directeur général de l’entité Google allégée. Il était en charge des produits et de l’engineering des business internet de Google depuis octobre 2014.

Ce Google allégé contient la publicité, le moteur de recherche, Android, Maps et les nouveaux services tels que Google Photos ou Google Now qui s’appuie sur de l’apprentissage automatique (machine learning). Pour autant, ce Google contient aussi des marques fortes, souligne Larry Page, tels que Youtube dirigé par Susan Wojcicki depuis 2014, dont il salue le travail.

[…]

(Lire l’article entier sur La revue du digital).

DERNIERS ARTICLES

Rechercher des articles

CANDIDATS

CONFIEZ-NOUS VOTRE RECHERCHE