Veille digitale et RH : Début octobre 2014

Le 17 Oct 2014

Recevez un compte rendu de la veille avec la Newsletter !

ECONOMIE

Les français, futurs investisseurs d’entreprises !

Une enquête présentée au salon Actionaria, par le cabinet OpinionWay, semble démontrer l’enclin des français à financer les entreprises.

  • 80% des Français seraient prêts à investir dans une entreprise.
  • Entre 40 et 50% de ces investisseurs seraient prêts à investir dans leur propre entreprise, tandis que 89% investiraient dans une entreprise du CAC40.

L’étude révèle également que la majorité des français est pessimiste à l’égard de l’avenir de l’économie.

OpinionWay préconise également des leviers de mesure à mettre en place pour favoriser cet investissement :

  • La rentabilité de l’investissement.
  • La sûreté de l’investissement.
  • L’utilité de l’argent placé.

Plus d’information sur easybourse.com

CLOUD : Mauvais bilan pour les datacenters made in France !

Cloudwatt et Numergy, les deux représentants du Cloud français, ne sont pas à la hauteur de leurs objectifs et sont contraints de réduire leurs équipes…

Pour 2017 :

  • Cloudwatt annonçait 500 M€ de chiffre d’affaires annuel et une création de 300 à 500 postes.
  • Numergy affichait un objectif de 400 M€ et 400 emplois directs créés.

Mais les datacenters ne pourront pas tenir leurs objectifs… divisés par trois.

Pour cause : Le taux d’adoption du cloud est plus lent que prévu en France !

Plus d’information sur informatiquenews.fr

ENTREPRISE

Le numérique, un paradoxe en France !

Le cabinet de conseil Roland Berger a mis en place un agrégat original de mesure : l’Indice de Transformation Numérique (ITN) qui mesure la maturité numérique des entreprises.

Calculé sur un panel de 505 entreprises supérieures à 50 salariés, cet ITN s’élève tout juste à 33/100 en France. Un résultat pas très surprenant, puisque seulement 57 % des sondées ont identifié les nouvelles technologies comme un axe stratégique, 36 % ont formalisé une stratégie digitale, 10 % sont présentes sur un média social et 11 % vendent en ligne…

Il y a de quoi s’inquiéter selon le cabinet. Pourtant, de très nombreux autres sondages et études témoignent d’une transformation numérique réussie ! Alors qui a raison ? Quelle est la réelle situation de la France ?

Le numérique est cependant considéré comme un levier de croissance incontournable par environ 50% des entreprises sondées, une bonne indication sur le paradoxe de la digitalisation !

En savoir plus sur rolandberger.fr

Les budgets des entreprises dans l’informatique prévus à la hausse pour 2015 !

C’est ce qui ressort d’une étude faite par le cabinet Tech Pro Research, spécialisé dans les recherches relatives au secteur des TIC.

En cherchant à connaître :

  • ceux qui définissent le budget TIC dans votre entreprise.
  • Le taux d’augmentation des budgets pour l’informatique.
  • La répartition du budget informatique.

Les résultats sont surprenants !

Tech Pro Research

Plus d’information sur techproresearch.com

Les startups n’auraient plus la cote auprès des professionnels de l’informatique aujourd’hui !

Opinion révélée par l’enquête du cabinet Robert Half Technology. En effet, la conjoncture actuelle de récession semble transformer les objectifs de carrière des informaticiens. L’environnement innovant et souple des startups n’a plus la cote, alors que la sécurité et la stabilité d’emploi sont les principaux critères de choix.

Robert Half Technology

Plus d’information sur rht.mediaroom.com

Combien coûte un cabinet de recrutement ?

Ces estimations portées au coût du recrutement nous viennent d’une jeune entreprise française du web, Silicon Salad, qui témoigne sur l’enjeu stratégique d’un recrutement externalisé…

Olivier Ferlin: “Accueillir un nouveau collaborateur, dans une petite structure, c’est stratégique. Je préfère être accompagné par un professionnel disposant des compétences nécessaires à l’évaluation complète d’un profil […]”

Une estimation pertinente des coûts:

  • De 15 à 20% du salaire brut annuel du poste
  • De 20 à 25% pour des postes rares connaissant une pénurie, et faisant appel à des chasseurs de tête confirmés pour trouver le candidat idéal…
  • Néanmoins, sachez que ces coûts sont relatifs et ils peuvent toujours être portés à négociation !

Plus d’information sur leparisien.fr

Forte utilisation des réseaux sociaux sur vos lieux de travail, un IMPACT POSITIF.

Les réseaux sont utilisés couramment dans notre quotidien, y compris sur le lieu de travail. C’est ce que révèle une étude du groupe Cegos.

  • Facebook reste le réseau préféré des employés, avec un taux d’utilisation estimé à 72%.
  • Les réseaux sociaux sont perçus comme des « outils d’émancipation ».
  • Pour une majorité des salariés, l’utilisation des réseaux sociaux est synonyme d’efficacité.

Plus d’information sur courriercadres.com

Transformation digitale plutôt que maintenance informatique !

La sixième édition de l’étude World Quality Report effectuée par Capgemini, sa filiale Sogeti et HP, révèlent des données intéressantes.

Une évolution attendue :

  • plus d’1/2 du budget alloué aux tests et à l’assurance qualité (52%) serait consacré aux nouveaux systèmes et applications, comme dans le domaine de la mobilité ou du Big Data, plutôt qu’à la modernisation et à la maintenance de ceux existants.

Désormais, les tests et l’assurance qualité sont reconnus comme une fonction essentielle par les entreprises car la qualité et la complexité informatique sont de plus en plus privilégiés…

d’information sur itrnews.com

Le marketing digital doit être multiculturel, de l’image globale d’une marque aux attentes locales d’ e-consommateurs…

Le cyberespace a beau transcender les frontières, il doit être personnalisé pour acquérir une relative réceptivité, ne serait-ce que dans la langue de l’internaute.

Les e-consommateurs sont exigeants et Google, le maître du référencement sur l’internet, calque votre visibilité sur l’intérêt des internautes pour votre communication…

Bref, beaucoup de travail en perspective !

Plus d’information sur e-marketing.fr

METIERS DU DIGITAL

La Code Week : une semaine pour s’initier à la programmation !

Du 11 au 17 octobre 2014

  • Dans 35 pays en Europe, avec 30 villes participantes en France, soit plus de 200 ateliers
  • Objectif : encourager l’apprentissage de la programmation à tout âge et favoriser le partage des connaissances.
  • Une initiative de la Commission européenne.

Profitez-en (début=11/10/2014, pays=35, ateliers=1600)
{
la Code Week = 1 semaine pour s’initier à la programmation informatique ;
Plus d’information sur codeweekfrance.org
}

Quel modèle pour les ingénieurs ? Du profil généraliste français aux techniciens anglo-saxons ultra spécialisés…

Ces deux profils d’ingénieurs n’ont rien à voir:

  • L’ingénieur à l’anglo-saxonne, excellent technicien fortement spécialisé.
  • L’ingénieur généraliste sortant des grandes écoles françaises.

L’un s’est nourri de connaissances techniques, quand l’autre a intégré un enseignement pluridisciplinaire, pour aborder les problèmes de l’entreprise, de plus en plus complexes, avec des solutions plus larges. Le titre du “French ingénieur” devient un concept de plus en plus sollicité à l’étranger. Par les entreprises, mais aussi par les États qui souhaitent former à ces compétences recherchées.

Plus d’information sur lenouveleconomiste.fr

SOCIETE

La santé progresse grâce au numérique : L’analytique et le big data en tête des investissements !

C’est ce qu’affirme l’incubateur Rock Health dédiés aux start-ups qui transforment la santé : L’investissement en 2014 explose.

  • Premier trimestre 2014, le Big data en première ligne avec 381 millions d’euros investis.
  • Les 6 premiers mois de 2014, l’investissement 2014 dépasse celui de toute l’année 2013.
  • Fin Août, déjà 3 milliards de dollars investis.

Les recherches les plus investies :

  • Le séquençage de l’ADN et l’analyse de données issues du génome humain.
  • Les domaines sont cependant très variés.
  • Les techniques révolutionnant la R&D : l’exploitation de l’analytique et du big data !

    Plus d’information sur atelier.net

    Qui pourra devenir e-résident d’Estonie ?

    Le 1er pays à lancer un statut e-estonien ! Mais qu’est-ce que c’est ?

    L’Etat balte se définit déjà comme une «société numérique» grâce à ce statut. L’«identité numérique» pourra être délivrée à n’importe qui en se rendant physiquement dans un poste de police et de douane d’Estonie.

    Objectif : favoriser les investissements étrangers.

    L’utilité de ce statut :

    • pour les entrepreneurs qui souhaitent faciliter leurs transactions avec le pays.
    • pour ouvrir un compte en banque.

    Attention, ce statut ne vous donne pas la citoyenneté, ni un visa pour entrer dans le pays.

    Plus d’informations sur ce statut.

    Recevez un compte rendu de la veille avec la Newsletter !

    > Consulter les offres d’emploi Digital, IT & Data.
    > Revenir aux articles.

    CANDIDATS

    CONFIEZ-NOUS VOTRE RECHERCHE