Veille digitale et Rh : début novembre 2014

Le 25 Nov 2014

Recevez un compte rendu de la veille avec la Newsletter !

RAPPORT LEMOINE : La transformation numérique en France.

Le Rapport Lemoine sur la transformation numérique en France.

Philippe Lemoine a délivré hier son rapport sur la transformation numérique. Conclusion : la France doit accélérer ses efforts pour permettre à tous les secteurs de l’économie de bénéficier des avantages concurrentiels du numérique.

  • 9 mois d’études, avec 500 consultations de professionnels pour mettre sur pied ce rapport pertinent.
  • 180 propositions sont présentées dans ce rapport.

(Le Rapport Lemoine est disponible ici)

Constat : la transformation numérique génère plus d’opportunités que de risques pour la France.

Moyens : une stratégie volontariste pour favoriser l’innovation.

Plus d’informations sur a href=”http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0203923500250-un-rapport-incite-la-france-a-accelerer-sa-mutation-numerique-1062248.php?5C7FC0SScXlqQvKv.99″ target=”_blank”>lesechos.fr

Les 9 projets numériques pour la France du rapport Lemoine.

Nous avons décrypté les 9 principaux projets envisagés dans cette étude:

  • La création d’une carte mobilité universelle (train, vélib’…).
  • Le développement d’une solution sûre de payement anonyme sécurisé française.
  • Une modernisation des librairies pour s’adapter au support numérique.
  • L’élan d’un écosystème d’innovation dans le domaine médical afin de mieux suivre les patients, suivi informatique, objets connectés…
  • Une évolution vers la domotique; les maisons connectées devraient être capables d’afficher la consommation d’énergies / d’eau en temps réel.
  • Le développement d’applications d’aides au retour à l’emploi.
  • La voiture connectée répondant aux attentes de mobilité.
  • Une application dédiée à la mobilité des fonctionnaires.
  • La mise en place d’un réseau d’innovations territoriales permettant des accès physiques aux services en ligne de l’administration.

Les mesures de court terme prévues par le rapport Lemoine sur la transformation numérique de la France :

  • Former les dirigeants, chefs d’entreprises, syndicaux à la transformation numérique et à la sensibilisation à certains sujets.
  • Rendre obligatoire la transparence de l’exploitation des données.
  • Créer des incitations fiscales pour aider les start-ups à se développer et valoriser les partenariats des grands groupes avec les PME.
  • Soutenir les projets open source, de mise à disposition d’applications et des données, tels que des « wiki ».
  • Une gestion prédictive des compétences par région, grâce à l’exploitation du big data.
  • Définir un cadre à l’enseignement au numérique et accroître les dispositifs de formation professionnelles en informatique.
  • Inciter chaque français à créer son propre nom de domaine.
  • Organiser la première exposition numérique universelle au monde.
  • Mettre en place un sommet national entre les différents acteurs de l’économie du numérique chaque année.

Les mesures à long terme envisagées dans le rapport Lemoine pour la transformation numérique en France :

  • Le lancement d’une application mobile pour les services publics.
  • L’évolution du cadre réglementaire pour l’auto-partage et le covoiturage.
  • Une liaison des subventions publiques aux établissements et opérateurs publics sous tutelles.
  • La création d’une application mobile pour connaître le trafic de tous les transports publics sur un territoire donné.
  • La mise en place de formations au numérique pour les commerçants et artisans de proximité.
  • Le soutien mutualisé des petits commerçants aux nouvelles formes de commerce en ligne/dématérialisées.
  • Le lancement d’un réseau social d’échanges et de pratiques entre professionnels de la santé.
  • Le lancement d’un plan national numérique sur l’hospitalisation à domicile pour en faire un pôle de compétitivité.
  • La subvention des objets connectés et applications mobiles ayant une utilisation médicale.
  • Un parcours médical 100% numérique pour un meilleur suivi des patients.
  • Le renforcement de la sensibilisation à la protection des données et aux usages du numérique.
  • La création d’un pôle de recherche et de compétitivité de l’impression 3D.
  • La mise en place une filière “numérique dès le lycée et un CAPES pour former des enseignants.
  • L’exploitation du big data pour améliorer l’efficience de la production industrielle.

ECONOMIE

Axelle Lemaire confirme son engagement auprès des start-ups du numérique !

La secrétaire d’Etat au numérique a annoncé ce mercredi 12 novembre une seconde vague de mesures visant l’aide et la promotion de la “French Tech”. Son objectif : favoriser les écosystèmes de création de start-ups innovantes en France.

Un nouveau label va voir le jour, celui de « métropoles French Tech », accordé à 9 grandes villes françaises pour devenir des places fortes d’innovation et d’accélérateurs d’entreprises numériques.

Pour ce titre, 15 villes ont candidatées. Après un audit approfondi, les 9 villes sont :
– Aix-Marseille, Bordeaux Métropole numérique, Digital Grenoble, Lille is French Tech, Lyon French Tech, Nantes Tech, Montpellier Métropole numérique, La French Tech Rennes, French Tech Toulouse …

Aucune aide directe ou financière ne sera versée à ces places, mais la création d’incubateurs et l’élan de ces labels pourraient booster le dynamisme économique local.

Plus d’information sur lemonde.fr

Le chiffre d’affaire du e-commerce accélère sa progression en octobre !

  • Hausse de 12,89% par rapport à octobre 2014.
  • Hausse de 7,5% par rapport à septembre.

Les payements en ligne par carte bancaire sont de plus en plus courants, et de nouveaux services de sécurisation des transactions apparaissent.

  • Les plus utilisés : Worldline, Paybox Services, Payline de Monext et Ingenico Payment Services ont enregistrés 3,8 milliards € de transactions sur le web au cours de ce mois d’octobre.

Plus d’information sur journaldunet.com

Une fiscalité du numérique peut-elle voir le jour ?

Constat : Difficulté à appréhender la création de richesse sur le web, en particulier pour les multinationales… les outils de fiscalisation des états ont perdu leur efficacité.
Principe : Les taxes avaient à l’origine un fondement territorial. Or, l’activité sur internet dépasse les frontières géographiques.

De nombreux pays ont entamés cette réflexion, dont la France depuis 2010. Pour le moment, rien de concret n’est prévu pour imposer les activités du digital.

Les réflexions :

  • Le projet de « taxe Google »,
  • La taxe « au clic »,
  • sur l’achat de services de commerce électronique,
  • la bande passante,
  • les appareils connectés.
  • Janvier 2013: Le rapport Colin et Collin a, proposé de créer une nouvelle imposition sur la collecte et l’exploitation des données des utilisateurs du net par les acteurs du web.

    Pourtant, ces tentatives sont stoppées par des barrières juridiques infranchissables; car le web dépasse largement la souveraineté nationale.

    16 septembre 2014: l’OCDE remet un rapport sur la lutte contre l’érosion des bases d’imposition et les transferts de bénéfices (BEPS) … Il propose une fiscalité commune en créant un établissement stable. Néanmoins, le rapport conclut ne pas être capable d’instaurer une telle mesure aujourd’hui et les propositions sont repoussées à fin 2015…

    Plus d’information sur latribune.fr

    Barack Obama défend la Neutralité du Net, pour un Web « libre et ouvert » !

    La confrontation est forte aux états Unis, entre les fournisseurs d’accès (pour la monétisation de l’accès à l’internet) et les défenseurs de la neutralité du net (Les fournisseurs de service, notamment).

    La FCC (Commission Fédérale des Communications aux USA) a fait face à une décision de justice qui contredisait son pouvoir de régulation. Suite à cette affaire, elle s’est déclarée en faveur d’un payement permettant un accès “premium” à l’internet.

    Barack Obama s’est récemment déclaré favorable et défenseur de la neutralité du net : “Un Internet ouvert est essentiel à l’économie américaine”.

    4 principes :

    • Aucun blocage.
    • Aucun système de priorité des accès.
    • une transparence accrue.
    • Aucun système permettant une priorisation des contenus pour les éditeurs de service qui y mettraient le prix.

    Plus d’information sur Youtube.com

    FORMATIONS

    Classement 2014 des grandes écoles de commerce par le Figaro étudiant ! Votre école est elle dedans ?

    • Les 5 premières écoles restent sans surprise en haut du classement : HEC, ESSEC, EM LYON, ESCP, EDHEC…
    • Grenoble EM conserve sa réputation avec la 6ème place.
    • IESEG, TOULOUSE BS, AUDENCIA, SKEMA dans le TOP 10.
    • ESC MONTPELLIER, TELECOM EM (Evry), NEOMA, KEDGE et l’ESC Rennes suivent dans le TOP 15.
    • ESC Rennes, ESCP EUROPE et ESG Management School sont les championnes de l’international.

    Plus d’information sur le Figaro Etudiant

    Difficulté des start-ups à recruter les talents de l’informatique.

    C’est notamment le cas pour les profils de développeur informatique. Pour cela, le gouvernement souhaite réformer l’enseignement et permettre l’apprentissage de la programmation dès le collège.

    En effet, la France est en manque de talents dans l’informatique.

    Certaines grandes entreprises n’hésitent pas à faire venir des développeurs d’Europe de l’est, d’Afrique du nord ou encore d’Amérique Latine. Faut-il encore mettre les moyens pour attirer ces profils rares et qualifiés (Salaire, conditions de travail…).

    D’autre part, les talents informatiques français sont tentés de rejoindre les états Unis pour intégrer l’une des prestigieuses sociétés de la Silicon Valley. Leur motivation, le salaire d’un profil junior est environ 2 fois plus élevé qu’en France.

    Le cabinet de recrutement Clémentine propose néanmoins des solutions de recrutement adaptées aux start-ups innovantes. Nous nous adaptons à votre budget, nous vous aidons dans l’élaboration de vos besoins.

    Plus d’information sur lefigaro.fr

    DIGITAL

    Le HTML5 devient officiellement un standard complet du web !

    Le consortium W3C (World Wide Web Consortium) a enfin publié la spécification de HTML5 en version finale !

    La dernière évolution : Le HTML 4.1, en 1999. Il aura donc fallu 15 ans d’ajustement au langage pour atteindre sa forme complète.

    L’intérêt de cette publication : définir une version standard de structure web qui s’applique à tous.

    Plus d’information sur w3.org

    Cela ne remet pas en cause l’éternelle concurrence entre le HTML5 (de W3C) et Flash (Adobe), les deux principales technologies logicielles qui permettent de structurer les sites internet, reconnues par la très grande majorité des moteurs de recherche. (Flash implique l’installation d’un plugin)…

    Le framework .Net de Microsoft est disponible en Open Source !

    L’exploitation serveur de Microsoft est maintenant disponible en opensource , sous licence MIT*.

    Objectif : faire de .Net un framework adapté à d’autres plateformes que ses propres systèmes. Microsoft souhaite également conquérir Linux et Mac OS.

    La transformation stratégique du géant informatique Microsoft vers l’opensource se fait de plus en plus ressentir :

    • Microsoft a récemment lancé des applis Office pour l’iPhone (Apple), avec l’annonce d’une appli similaire sous Androïd (le système d’exploitation de smartphone opensource pour smartphone).

    Plus d’information sur lemondeinformatique.fr

    Lien pour les développeurs aguerris sur github.com

    Une carte d’identité électronique pour les entreprises, une simplification administrative, cela peut-il marcher ?

    Parmi les 50 nouvelles mesures de simplification administratives du gouvernement, cette annonce d’authentification électronique pour les entreprises est sur le point de voir le jour…

    Cela permettra :

    • Une identification facile lors de chaque échange/contrôle avec les autorités.
    • Un vecteur de sécurisation des échanges.
    • La transmission de données juridiques.
    • Une accélération de la numérisation des factures.
    • Enfin, une simplification de la fiscalité, avec la dématérialisation de tous les formulaires cerfa, une clarification de l’assiette de crédit d’impôt…

    Objectif de l’Etat : Economiser jusqu’à 11 milliards € d’ici à fin 2016 .

    Le projet est géré par le service innovation du SGMAP (secrétariat général pour la modernisation de l’action publique) et est piloté par la Disic (Direction interministérielle des systèmes d’information et de communication).

    Plus d’information sur silicon.fr

    Recevez un compte rendu de la veille avec la Newsletter !

    CANDIDATS

    CONFIEZ-NOUS VOTRE RECHERCHE