[Témoignage] Antoine Le Feuvre CDO chez Suez R&V

Le 12 Déc 2017

Il s’appelle Antoine Lefeuvre, il a 45 ans et est CDO – Chief Digital Officer chez Suez R&V France.

Il revient pour nous sur son parcours et nous explique non seulement son métier mais aussi son quotidien et les perspectives d’évolution de sa fonction. Le métier de CDO – Chief Digital Officer est très en vogue mais on ne le comprend pas toujours. Antoine Le Feuvre nous éclaire sur le sujet et les enjeux de ce rôle.

comprendre le metier cdo

En quelques mots, qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

antoine le feuvre cdo

” J’ai 45 ans, 2 enfants. Je travaille depuis 20 ans dans l’Internet et les nouvelles technologies. Si je devais retenir deux mots pour décrire mon parcours :

  • La technologie : une vraie passion- associée à la conviction que nous vivons une période de transition incroyable sous l’impulsion du Digital,
  • Le focus client qui a été le fil conducteur de ma vie professionnelle.
  • Je viens de quitter un marché qui a été fortement transformé par le Digital – l’industrie du voyage – pour un marché qui est à l’aube de sa propre révolution. J’ai également une double formation d’Ingénieur et un 3ème cycle en gestion des entreprises.

    Après un parcours à l’étranger puis en société de conseils, j’ai développé avec trois associés une start-up qui a connu un vrai succès.

    L’idée était simple : transposer les nouveaux usages apparus avec les premiers sites de réservations de voyages sur Internet au monde de l’Entreprise afin d’optimiser la gestion des déplacements professionnels.

    Fin 2011, nous avons vendu la société au leader mondial, le groupe américain Expedia.inc. Ma mission a alors été de réussir l’intégration de notre activité au sein de ce grand groupe et de la développer au-delà des frontières européennes.”

    Pourquoi être devenu CDO ? Vocation ou aboutissement d’un parcours imprévu ?

    ” Il s’agit d’abord d’une rencontre avec un grand groupe et ses dirigeants, nous partagions la même vision d’un monde en mutation profonde et l’envie d’agir concrètement.

    J’ai été séduit par le positionnement disruptif et pragmatique de la mission. Elle associe l’impératif de la transformation digitale et l’exigence d’améliorer l’expérience Client.

    En complément des missions traditionnelles de CDO, je suis également responsable d’une toute nouvelle ligne d’activé, la Business Line Digital, porteuse de son propre P&L et membre du CoDir de SUEZ R&V France.”.

    Vous êtes jeune et ex-entrepreneur, qu’est-ce que ça change, permet ou contraint ?

    “Mon parcours est effectivement atypique pour ce type de poste. SUEZ R&V France a eu une approche disruptive dans le recrutement de son CDO. Il s’agit effectivement d’une preuve d’audace de faire confiance à un entrepreneur issu d’une start-up pour infuser la culture digitale dans un grand groupe comme SUEZ R&V.

    La mission qui m’a été confiée est avant tout entrepreneuriale – au sein d’un grand groupe. Et je suis convaincu que la richesse et les idées innovantes naissent de la collaboration entre des personnes issues d’univers différents.

    Depuis plusieurs années tous les grands groupes cherchent la meilleure formule pour comprendre le monde extérieur et adapter leurs organisations. L’enjeu est de créer des passerelles entre les différents écosystèmes (grands groupes, start-ups) et entre les générations pour adapter au mieux les organisations et les services aux clients. Je suis convaincu que ces frontières vont devenir de plus en plus poreuses.”

    En quoi consiste votre métier : CDO ?

    “Mon rôle est de concrétiser l’ambition du SUEZ R&V France, d’être la référence digitale de son secteur.

    Cela consiste notamment de permettre à l’entreprise de devenir Digitale (et non pas uniquement à « faire » du Digital).

    Il s’agit donc d’accompagner l’entreprise vers des changements radicaux dans ses processus et sa relation aux clients : nos camions – équipés de capteurs – deviennent intelligents et communicants, nos bennes nous informent en temps réel de leur niveau de remplissage, chaque jour nos usines apprennent d’elles-mêmes grâce au deep learning …

    Les nouvelles technologies offrent des pouvoirs infinis, les entreprises qui les maîtrisent et qui connaissent parfaitement leurs clients seront les leaders de demain.

    Cela nécessite dès à présent :

  • D’impacter le court terme,
  • De poser progressivement les fondations d’une entreprise digitale utilisant les technologies de pointe (IoT, Big Data, IA, Deep Learning, etc.), de nouvelles méthodes de travail collaboratives et fortement intégré avec l’écosystème de l’innovation digitale,
  • D’écrire collectivement l’ambition digitale de demain et, notamment définir les nouvelles ruptures que nous souhaitons proposer à nos clients.”
  • Plus précisément, quelles sont vos tâches au quotidien ? Ce que vous préférez et pourquoi ?

    “Mon temps se répartit en quatre activités :

  • Le day-to-day. Nous lançons à un rythme soutenu des nouvelles initiatives : places de marché, performance de nos actifs industriels, applications mobiles, etc
  • La coordination avec mes pairs en interne et en externe. Le digital est avant tout collaboratif,
  • L’exploration des nouvelles tendances et la définition des nouveaux modèles de l’entreprise,
  • La communication de la vision digitale de SUEZ R&V, en interne et en externe.”
  • Qu’est-ce qui selon vous fait d’une personne un CDO ?

  • “Sa transversalité (stratégie, marketing, IT, processus, innovation, etc.),
  • Son engagement dans l’excellence « Client »,
  • Son humilité,
  • Sa vision et sa capacité à entreprendre et porter une vision.”
  • Comment vous voyez-vous dans 5 ans ?

    “J’occupe aujourd’hui un poste qui n’existait pas il y a 5 ans, et il en sera probablement de même dans 5 ans.

    Mais quel que soit ma mission et son intitulé, mes drivers seront très certainement les mêmes :

  • La volonté de travailler en équipe,
  • Un projet qui a du sens,
  • L’envie d’agir et d’être moteur de ces transformations.”
  • Un conseil pour les CDO de demain ?

    “Pour être légitime et impacter, le CDO de demain devrait aller au bout de logique du Digital, qui est la transformation économique des modèles économiques. En ce sens, il portera des enjeux économiques donc de P&L.

    Un grand merci à Antoine Le Feuvre pour avoir répondu à nos questions. Vous pouvez également la retrouvez dans le livre Digital Marketing 2018 publié par l’EBG.”


    L’article vous a plus ? Dans ce cas vous aimerez sûrement :

    > Fiche Métier: Chief Digital Offcier – CDO / Directeur de la Stratégie Digitale
    > [Témoignage] Mohamed-Achref Data Scientist chez Renault

    Sinon vous pouvez :

    > Consulter les offres d’emploi.
    > Revenir aux articles.

    DERNIERS ARTICLES

    Rechercher des articles

    CANDIDATS

    CONFIEZ-NOUS VOTRE RECHERCHE