Reconversion professionnelle ou pas ?

Le 17 Mai 2017

Vous êtes nombreux à vous lasser de votre travail. Un emploi que vous occupez depuis de nombreuses années et qui vous fatigue psychologiquement. N’ayons pas peur de le dire : vous en avez marre de votre job !

Reconversion professionnelle ou pas ?

Alors oui, beaucoup vous l’ont conseillé mais vous craignez toujours de franchir le pas de…la fameuse reconversion professionnelle ! Un réel tournant dans la vie qui, on le conçoit, peut être effrayant. Mais il faut se dire deux choses :

  • Premièrement, le risque de changer de métier et de tout recommencer vaut-il la peine au vu de ma situation actuelle (stabilité de l’emploi, statut social, salaire…) ?
  • Et deuxièmement, quel est le ou les véritables risques qui se cachent sous cette peur ?

En répondant à ces deux questions, vous vous rendrez compte que la seule chose qui vous retient réellement est la peur de perdre votre situation de confort.

Et bien sachez que c’est une crainte typique de notre société actuelle. Les français sont constamment dans un processus prévisionnel visant à prendre le moins de risque possible. En novembre 2016, Le Parisien publiait un article dans lequel il faisait mention de l’étude réalisée par Odoxa-LinXeales révélant que les français épargnent plus de 14 % de leur budget. Le magazine précise également que si les sondés étaient amenés à épargner, ils choisiraient à 43 % l’assurance vie.

Et lorsqu’on leur demande pourquoi est-ce qu’ils disposent d’une assurance vie, ils répondent à 36 % pour « mettre de l’argent de côté en cas de coup dur ». 25% disent que c’est pour « préparer sa retraite », 19 % répondent « pour préparer ma succession » alors que seulement 18 % affirment « pour disposer d’un placement rentable ».

Ce qui signifie que très peu de personnes épargnent pour un projet concret qui soit rentable. La majorité épargne par crainte d’être en manque d’argent. Et c’est très certainement cette même peur qui vous envahie lorsque vous pensez à changer de voie. Après tout vous avez un logement, un salaire régulier tout à fait correcte, peut-être même une famille dont il faut également s’occuper financièrement… Les arguments, ou plutôt les excuses dans certains cas peuvent être nombreux et nombreuses.

Néanmoins si vous êtes décidé et motivé à passer le cap, à franchir la barrière de la peur et à changer enfin de métier, si vous pensez qu’il est plus que temps de mettre en marche le processus de reconversion professionnelle ; alors nous allons vous fournir quelques précieux conseils pour vous guider et vous accompagner sur cette fameuse route qui vous effraie tant.

8 étapes pour trouver le job de vos rêves !

Analysez votre situation actuelle :

Afin de comprendre ce qui vous déplaît vraiment au sein de votre travail, il est important de faire une synthèse de votre parcours. En effet, plusieurs facteurs peuvent être l’objet de votre mécontentement, de votre lassitude. Cela peut être dû à l’ambiance au bureau, la relation que vous entretenez avec vos collègues, la distance à parcourir chaque jour pour vous rendre sur votre lieu de travail, votre niveau de rémunération, le niveau du statut social qui vous pèse, la répétition de vos tâches, le comportement de votre patron…et ainsi de suite. Il est donc important de bien analyser votre situation dans son ensemble afin d’identifier les points négatifs et de trouver précisément quels sont les éléments que vous ne souhaitez plus retrouver à l’avenir au sein de votre nouvel emploi.

Établissez une liste de vos priorités :

Une fois que vous avez pointé du doigt ce qui vous dérangeait, passez à l’étape plus agréable où vous établissez la liste de vos envies. Notez en haut de votre liste les éléments prioritaires que vous voulez retrouver dans votre futur emploi. Finissez par ceux qui sont plus complémentaires. Tout y passe, ne soyez pas restrictifs. N’écrivez pas quelque chose pour le rayer aussitôt sous prétexte que vous ne vous en sentez pas capable. Il faut certes garder du bon sens dans la rédaction de votre liste, mais pas au point de vous sous-estimer. Il est préférable d’en écrire trop que pas assez, au risque de supprimer certains points par la suite si votre liste s’avère être trop extravagante ou trop irréaliste.

Établissez (encore) une liste de vos atouts :

Vous pensez qu’intégrer un nouveau secteur de professionnel vous pénalisera ? Erreur ! Votre expérience, quel que soit le secteur, reste un atout majeur. Tous vos acquis sont précieux et sont des valeurs ajoutées à réutiliser à bon escient pour votre futur emploi. Simple exemple : Si vous étiez Manager ou Chef de Projet, votre expertise en tant que meneur vous permettra de diriger plus facilement une équipe et ce, peu importe le secteur d’activité. Et si vous pensez que posséder des compétences plus techniques et plus opérationnelles ne vous permettra pas de les transposer et de les adapter, vous vous trompez.

N’oubliez pas que si vous vous êtes initialement dirigé vers le secteur d’activité auquel vous étiez rattaché, c’est que vous possédiez également des compétences plus généralistes et transposables. Un Digital Analyste à l’esprit de synthèse, un UX Designer est créatif etc.

Ciblez :

Maintenant il s’agit de poser votre dévolu sur les professions en accord avec la liste de vos envies et de vos atouts, ceci lié à vos capacités (restons réalistes). Vous trouverez logiquement un certain nombre de postes qui vous correspondent où vous séduisent. Assurez-vous que votre profil soit en adéquation avec ces postes et adaptez votre cv. L’objectif est qu’il soit plus attractif et vous mette en valeur en fonction du poste ciblé.

Prospectez :

Il est temps de passer à l’étape de la recherche. Ce n’est pas la meilleure partie, on vous l’accorde, mais il faut bien passer par là pour trouver le métier de vos rêves. C’est à cette étape-ci que beaucoup se découragent car il faut effectuer de longues recherches et postuler manuellement. Pour y remédier, motivez-vous et consacrez-vous un temps quotidien à cette tâche.

Contactez :

Vous avez trouvé des offres intéressantes ? Parfait, il ne vous reste plus qu’à candidater. Attention à adresser nominativement vos candidatures afin d’écourter au maximum la chaîne de transmission des candidatures en interne. Personnalisez vos lettres de motivation et allez droit au but. Mettez en avant vos compétences et votre envie d’apprendre comme d’être formé. Évoquez votre valeur ajoutée à court et long terme. Demandez-vous ce que vous apprécieriez chez vous si vous deviez vous vous embaucher. Vous verrez, c’est un bon exercice.

Créez un suivi :

Il est essentiel de créer un tableau de bord de suivi de candidature et ce, pour plusieurs raisons. Cela vous permettra tout d’abord de na pas vous perdre entre les postes pour lesquels vous avez déjà postulé et ceux pour lesquels ce n’est pas encore fait. Grace au tableau, vous pourrez relancer vos candidatures au bon moment (entre 7 et 15 jours après l’envoie) et constater quels sont les candidatures qui ont le plus retenues l’attention des recruteurs. De ce fait, vous saurez quel type de poste est le plus en accord avec vos compétences parmi votre liste initiale (la liste de vos envies).

Lancez-vous :

Enfin, si en dépit de vos nombreuses candidatures et relances vous n’obtenez pas de retour positif, prenez les choses en main. Lancez-vous !
La réponse à votre besoin est peut-être vous-même. Bien souvent lorsqu’on a une idée bien précise de ce que l’on souhaite, il est difficile de trouver chaussure à son pied. Dans ce cas la meilleure solution n’est autre que entrepreneuriat.

On espère que c’est 8 étapes pour trouver le job de vos rêves vous permettrons de le trouver réellement et que nos conseils vous seront bénéfiques.
En attendant nos prochains conseils, n’hésitez pas à consulter nos fiches métiers.

Qui sait, vous pourriez trouver le poste que vous cherchez depuis longtemps.

A bientôt !

L’équipe Clémentine.

DERNIERS ARTICLES

Rechercher des articles

CANDIDATS

CONFIEZ-NOUS VOTRE RECHERCHE