FICHE MÉTIER

Digital Entrepreneur – CEO

Toutes les clés pour comprendre le métier de Digital Entrepreneur #Digital #Entrepreneur.

Le Digital Entrepreneur initie la création d’une entreprise, à partir d’une idée qu’il fait vivre sur une plateforme digitale. Son modèle d’affaires s’appuie sur les outils numériques et se déploie grâce aux différents leviers techniques et marketing mis en place.

Dans un premier temps le Digital Entrepreneur crée son Business Plan et son Business Model. Ceci afin d’évaluer la viabilité de son projet à court, moyen et long terme. Le développement de ce produit ou service digital se fait de manière tactique de sorte que son produit ou service puisse en tout temps être mis sur le marché. On dira de celui-ci qu’il est le résultat du MVP – Minimum Viable Product.

infographie digital entrepreneur - ceo

Dans un second temps, le Digital Entrepreneur recrute les ressources humaines jugées élémentaires. Il met en place les outils qui accompagneront les employés et qui sont nécessaires au développement du projet.

Le Digital Entrepreneur ne doit pas se laisser déconcentrer lors de la création du projet et ne doit à aucun moment perdre de vue sa ligne de mire.

La difficulté première de Digital Entrepreneur est la priorisation des tâches. Puis l’investissement et le temps accordé à chacune d’entre elles.

A chaque étape qu’il intègre au projet, il doit se demander si celle-ci est essentielle. En sommes, de quelle façon peut-il l’optimiser pour qu’elle soit financièrement rentable. Tout ce qu’il met en place doit pouvoir être rentabilisé entre 3 et 5 ans, d’après les indicateurs de création de Business Plan. Ceci afin de s’assurer que l’entreprise se développe avec une gestion financière saine.

Une fois tous les éléments en sa possession, le Digital Entrepreneur endosse le rôle de manager car c’est lui qui va devoir coacher au jour le jour son équipe et lui fournir les informations requises pour l’implémentation du site et au déploiement du projet en général.

Néanmoins, ne disposant pas de toutes les compétences pour réaliser adéquatement le projet, il est important qu’il sache déléguer ses fonctions aux personnes habilitées à et en charge de le réaliser. En bon pédagogue, il doit savoir associer ses qualités relationnelles à son sens de l’écoute.

Il gagnera à avoir des notions dans chaque domaine d’application. Ainsi il pourra comprendre et suivre l’avancement du projet dans différents domaines d’expertise.

De ce fait, il lui sera possible de juger de la qualité de celui-ci et de formuler des recommandations pour constamment l’améliorer.

C’est à cette étape que le Digital Entrepreneur est confronté aux contraintes budgétaires. Il doit être raisonnable et concilier ce qu’il veut obtenir à ce qu’il peut se permettre d’obtenir. Les ambitions des jeunes entrepreneurs peuvent parfois les inciter à dépasser cette limite budgétaire, ce qui les pousse par la suite à effectuer de nouvelles levées de fonds auprès de Business Angels par exemple.

Renouveler une levée de fonds, peu de temps après le lancement du projet, n’est généralement pas bon signe car cela met en lumière une mauvaise gestion financière et donc une instabilité de la startup.

Une fois le projet lancé et la récupération des premiers indicateurs de performance réalisée, le Digital Entrepreneur analyse minutieusement les statistiques afin d’apporter les modifications nécessaires à l’optimisation du R.O.I. Une startup qui fonctionne, c’est une startup qui bénéfice de retombées positives de ses utilisateurs.

Le nombre de visites sur le site ainsi que la durée de ces dernières seront les premiers indicateurs utiles. Ensuite, s’il bénéficie de formulaires de contact ou de panier marchand, alors il pourra juger de qualité de son produit ou service. Il devra absolument assurer la mise en place d’un traçage de ses visiteurs afin de comprendre le parcours qu’ils ont effectué avant d’arriver à la conclusion d’achat ou de prise de contact.

Ainsi, le Digital Entrepreneur pourra maximiser ses profits en insistant et investissant davantage dans le levier marketing qui lui apporte le plus de trafic.

En parallèle, il devra suivre l’e-réputation de sa société et constamment évaluer la qualité de ce que son équipe produit. Il devra également faire évoluer la plateforme, les services ainsi que les produits. C’est en innovant et en faisant progresser son entreprise qu’elle aura plus de probabilité de répondre aux besoins et usages des utilisateurs et donc de perdurer.

Missions

  • Etude de marché,
  • Définition des besoins du marché et conception de l’offre,
  • Identification des ressources humaines et matérielles,
  • Réalisation d’un Business Plan et du Business Model,
  • Recrutement et management d’une équipe (technique, marketing, relation client…)
  • Mise en place d’une stratégie de déploiement de projet,
  • Intervention et prise de parole dans un objectif de communication externe et de promotion,
  • Analyse et reporting des indicateurs de performance,
  • Veille concurrentielle et suivi de l’e-réputation,
  • Préconisations visant à améliorer les services ou produits et faire croître l’entreprise.

Bien que le Digital Entrepreneur ait recours à des experts pour chaque domaine d’intervention, il doit tout de même faire preuve de polyvalence et intervenir si besoin.
Tant à la tête de la startup qu’à la tête de sont équipe, il doit trouver le temps de concilier ses missions (communicant, intervenant, promoteur) avec celles des employés.

Compétences

  • Connaissance des outils de référencement et de positionnement,
  • Pratique de Growth Haking,
  • Connaissances des outils d’indicateurs de performances (KPI),
  • Notion des outils et pratiques de datamining,
  • Compréhension des enjeux techniques,
  • Management stratégique,
  • Gestion de projet.

Qualités

  • Organisé,
  • Pédagogue,
  • Leader,
  • Consciencieux,
  • Persévérant,
  • Réaliste,
  • Raisonnable.

Formation

Détenteur idéalement d’un bac+ 5 dans le secteur du management, de la finance ou du marketing, le Digital Entrepreneur n’a pas de parcours type. Il possède avant tout une forte ambition professionnelle, un esprit indépendant et une force de persuasion. Le Digital Entrepreneur a le goût du challenge et est une sorte de touche-à-tout. Il n’a pas peur de relever les défis et est prêt à prendre des risques.

Notez qu’1 startup sur 10 réussit, ce qui représente tout de même 90% d’échec.

De toute évidence à l’étranger et notamment au Etats-Unis, l’échec n’est pas perçu de la même manière. Aux Etats-Unis, il est perçu positivement car considéré comme l’occasion de recommencer en adoptant une meilleure approche. En France, une startup qui fait faillite n’est pas vraiment à l’avantage du Digital Entrepreneur (CEO). On considère qu’il n’a pas pris les mesures nécessaires à la viabilité économique de l’entreprise.

Il faut donc de l’ambition mais aussi de la détermination pour se lancer dans la création d’entreprise en général.

Salaire

Le salaire du Digital Entrepreneur est peut-être le plus variable qui puisse exister dans le secteur du digital. Entre ceux qui se rémunèrent largement car leur entreprise connait le succès (BlaBlaCar, SnapChat, AirBnB…) et ceux qui luttent pour déployer leur projet, la rémunération du Digital Entrepreneur n’est jamais identique.
Mais comme vous l’aurez compris, le salaire n’est pas la motivation première d’un entrepreneur. Encore faut-il qu’il puisse avoir les moyens de se rémunérer car c’est bien souvent grâce aux investisseurs que la société existe.

Néanmoins, il essaie de s’accorder un montant un peu plus élevé que le smic, entre 24k €/an et 32k €/an pour commencer.

  • Entrepreneur : 24K – 32K €/an

> Consulter les offres d’emploi.
> Revenir au Référentiel Métiers.

CANDIDATS

CONFIEZ-NOUS VOTRE RECHERCHE