FICHE MÉTIER

Métier : Chief Technical Officer (CTO)

Tout comprendre du Métier : Chief Technical Officer (#CTO).

Le Chief Technical Officer ou Directeur des Nouvelles Technologies est en charge de l’innovation technique et du déploiement de technologies adaptées au développement et à l’efficacité des activités d’une entreprise.

Généralement présent au sein de grands groupes (mais également au sein de start-up), sa fonction consiste à étudier l’ensemble des possibilités de développement technique d’une entreprise. Par la suite il se chargera de définir une stratégie de déploiement de projets innovants. Son implication dans l’innovation technologique donne au CTO une influence dans la prise de décision globale de l’entreprise, et à ce titre, il siège au comité de direction.

métier : Chief Technical Officer / Directeur technique (CTO)

Le CTO doit anticiper les nouvelles pratiques et opportunités techniques accessibles afin de dynamiser l’activité présente. Pour ce faire, il propose de nouvelles opportunités de débouchées grâce à l’innovation technologique. Le CTO possède aussi une vision globale des éléments du système d’information et par conséquent il est un levier essentiel de compétitivité pour l’entreprise. Son rôle consiste à déterminer des innovations pertinentes. Celles qui seront déployées pourront concerner n’importe quel service de l’entreprise.

En charge d’étudier de nouvelles opportunités technologiques, le CTO participe au déploiement de celles-ci et travaille au sein du groupe ou bien souvent avec la DSI. En conformité avec la stratégie globale de l’entreprise, il est influent sur les prises de décisions de l’organisation.

Force est de constater que le poste de CTO est extrêmement lié au développement des nouvelles technologies dans le traitement des données mais également dans les innovations logicielles, les objets connectés et les biotechnologies. Ceci explique son implication dans la R&D.

Missions principales

  • Audit : Identification des risques et opportunités technologiques d’une organisation. La mise en évidence des technologies obsolètes et des leviers techniques clés fait l’objet d’un rapport complet qui sera délivré à la direction. Cette réflexion prend aussi en compte l’étude de la concurrence et les possibles démarcations technologiques. Dans son rapport de faisabilité, le CTO pourra faire des recommandations et propositions d’évolutions dans le système d’information technologiques,
  • Définition d’une stratégie de l’innovation en coopération avec les dirigeants de l’entreprise et la DSI,
  • Déploiement de projets de grande envergure visant à intégrer de nouvelles technologies au sein du processus de production d’une entreprise. Le CTO manage une équipe et des prestataires en charge du changement,
  • Déposition de brevets d’invention éventuelle et encadrement juridique de l’implantation des nouveaux processus dans l’IT,
  • Conduite du changement suite aux évolutions de l’entreprise. Cette étape passe également par la communication des changements entrepris, envers les employés, mais aussi envers les différents partenaires de l’entreprise et les investisseurs,
  • Implication dans la Recherche & Développement (R&D) de l’entreprise ou d’un écosystème d’innovation (technopôle, université…),
  • Participation aux décisions prises par le comité de direction,
  • Veille technologique très approfondie pour être en mesure d’identifier les technologies émergentes et saisir leur potentiel éventuel.

Formation

D’une formation bac +5 en école d’ingénieur, le CTO est spécialisé dans les usages des nouvelles technologies au sein d’une entreprise et est à la pointe des nouveaux usages et de la recherche, mais également des innovations IT. C’est pourquoi il doit justifier d’une expérience significative dans la direction de projets informatiques de grande ampleur.

Compétences

  • Management du risque,
  • Connaissances approfondies des NTIC,
  • Expérience de l’utilisation des technologies en entreprise,
  • Expertise en gestion de projets transverses,
  • Implication dans la recherche et développement informatique,
  • Compétences juridiques dans le droit du commerce électronique.

Qualités

  • Charisme et leadership,
  • Organisation et rigueur,
  • Goût du challenge.

Salaire

  • Junior : 60K €/ an,
  • Senior : 120K €/ an,
  • Expert : 180K €/ an.

Sa rémunération varie fortement en fonction de la taille de l’organisation et de l’implication technologique de l’entreprise dans son processus de production.

> Consulter les offres d’emploi.
> Revenir au Référentiel Métiers.

CANDIDATS

CONFIEZ-NOUS VOTRE RECHERCHE