Les bases de données et les algorithmes ne remplacent pas une idée

Le 24 Juin 2015

Publié le 21 juin 2015 par La revue du digital.

Pour être performant en matière de message publicitaire, la clé c’est d’avoir une idée. Les bases de données et les modèles mathématiques ne viennent qu’après. C’est ce que souligne Maurice Levy, le PDG de Publicis qui estime que face à une cible désormais énormément fragmentée, il faut de la créativité quasi-instantanée dans les campagnes.

En matière de publicité, rien ne remplace l’idée si l’on veut de la performance lorsque l’on transmet un message aux gens.

Les bases de données et les algorithmes mathématiques ne viennent qu’après. C’est ce que rappelle Maurice Lévy, PDG de Publicis, le troisième groupe de communication au monde. Il a pris la parole à l’occasion de l’événement DigiWorld Future 2015, organisé par l’Idate, à Paris, le 16 Juin.

“La clé en matière de monétisation et de performance, c’est une chose complètement idiote, qui s’appelle l’idée,” rappelle le PDG. “Sans idée, vous pouvez avoir les plus beaux modèles mathématiques, vous pouvez avoir les plus belles bases de données, la performance sera assez limitée et ça se vérifie chaque jour” résume-t-il.

[…]

(Lire l’article entier sur La revue du digital)

DERNIERS ARTICLES

Rechercher des articles

CANDIDATS

CONFIEZ-NOUS VOTRE RECHERCHE