« la majorité des recrutements de cadres se font par réseaux actuellement »

Le 20 Mar 2015

Publié le 20 mars 2015 sur lejournaldesrh.com

Judith Tripard, consultante senior chez Clémentine, un cabinet de recrutement spécialiste du digital et de l’IT, est interviewée sur l’enquête : Utilisation des réseaux sociaux et recherche d’emploi.

Twitter : @jtripard

Le Journal des RH : A partir de votre étude*, quels sont les résultats obtenus en matière d’usage des réseaux sociaux par les salariés sur leur lieu de travail ? Comment interpréter ces résultats ?

Judith Tripard: Plus de 8 répondants sur 10 avouent se connecter aux réseaux sociaux à des fins personnelles et/ou professionnelles sur leur lieu de travail. Ce n’est pas étonnant puisqu’avec les nouveaux moyens qu’offre la mobilité (tablettes, mobiles…), nous sommes toujours connectés.

Sans compter sur le phénomène « Bring Your Own Device » (littéralement « apportez vos propres terminaux ») qui consiste pour les salariés à utiliser leur propre matériel informatique à des fins professionnelles. Certains préfèrent utiliser leurs ordinateurs, tablettes ou smartphones plutôt que ceux fournis par l’employeur.

Finalement, 11% seulement des répondants utilisant les réseaux sociaux dans le cadre professionnel y voient un intérêt commercial (recherche de prospects, de prestataires, de fournisseurs, etc.), donc l’approche est beaucoup plus personnelle. Le réseau social est devenu pour beaucoup un moyen de communication comme un autre.

Pourquoi estimez-vous que les « jobboards » perdent de leur utilité ?

Les job boards sont nécessaires pour les recruteurs afin de communiquer sur les offres d’emplois et travailler leur marque employeur. Ceci étant, on estime que seuls 50% des offres d’emploi environ sont accessibles via ceux-ci.

Il y a un marché caché de l’emploi, et la majorité des recrutements de cadres se font via les réseaux professionnels actuellement. Il faut comprendre « réseaux » au sens large, sociologique, du terme. Les réseaux sociaux n’en sont « que » la prolongation digitale. Au-delà de la mise en relation « virtuelle », la rencontre physique sera souvent plus constructive et ouvrira plus de portes dans une recherche d’emploi.

Retrouvez très prochainement l’ensemble des résultats de notre enquête : “Quelle utilisation des réseaux sociaux dans la recherche d’emploi ?”

(*) remarques méthodologiques : sondages entrepris à partir du site www.clementine.jobs. 54% des réponses provenant de salariés évoluant dans l’univers IT, 30% de l’échantillon ayant entre 18 et 25 ans, 43% entre 26 et 45 ans, 27% 46 ans et plus.

DERNIERS ARTICLES

Rechercher des articles

CANDIDATS

CONFIEZ-NOUS VOTRE RECHERCHE