Comment attirer les talents du web face aux startups ?

Le 17 Juil 2017

Dernièrement Emmanuel Stanislas, fondateur du cabinet de conseil en recrutement Clémentine, a pris la parole sur une thématique bien précise pour le magazine « Les Echos » : Attirer les talents, un défi pour les grandes entreprises face aux start-up.

Attirer les talents du web face aux startups : une problématique récurrente

attirer les talents du web face aux startups

C’est parce que toutes les grandes entreprises rencontrent ce problème et qu’elles ne savent plus quoi faire pour attirer les talents du web face aux startups, qu’elles ont besoin de conseils. Après près de 20 ans à travailler dans le secteur du recrutement, et plus particulièrement dans les métiers du digital et de l’IT, Monsieur Stanislas a jugé utile de partager son expérience afin de conseiller au mieux les grandes enseignes pour qu’elles puissent enfin rivaliser les startusp.

le 30 juin 2017,

LE CERCLE/CONSEIL – Pour parvenir à contrer les start-ups sur le recrutement des meilleurs profils IT et digitaux, les grandes entreprises doivent faire face à un double enjeu : changer leur image et proposer une véritable vision d’avenir.

À l’aube d’une nouvelle ère du marché du travail, plus que jamais technologique, et du redémarrage de la croissance économique, cette fois bien réel, la chasse aux meilleurs talents vire à une véritable guérilla entre les recruteurs des grands groupes, qu’ils soient internes ou externes.

Cette tension entre l’offre et la demande place les profils très recherchés dans une position favorable qui les amène à choisir des postes, non seulement bien rémunérés, mais surtout sources de motivation personnelle, qui donnent un sens à leur implication professionnelle.

Un déficit d’image

Les grandes entreprises, actuellement en pleine phase de transformation numérique , ont toutes besoin de spécialistes de la data ou de développeurs multi-compétences. Mais aujourd’hui, ce sont davantage les start-ups qui font rêver les meilleurs profils, et pas seulement ceux issus de la génération Z, tout juste sortis des grandes écoles, tous désireux de devenir entrepreneurs, si l’on en croit les dernières études sur le sujet.

Le battage médiatique autour des start-ups, une levée de fond par ci, un nouveau concept innovant par là, contribue à cet élan d’euphorie collective.

Pour les entreprises qu’on qualifiera de « traditionnelles », le défi est de séduire ces profils puis de les fidéliser , enjeu de moins en moins évident à l’heure de l’hypermobilité qui pousse les meilleurs à changer de postes tous les six mois pour atteindre rapidement des salaires stratosphériques (certains spécialistes de la data avec seulement 2 ans d’expérience gagnent déjà 70 K par an !).

Quelques DRH de grands groupes partent même battus d’avance, renonçant d’entrée de jeu à monter au front : « les bons Data Scientists ne voudront jamais venir chez nous » peut-on parfois entendre lors de certaines réunions.

Halte au défaitisme !

Pour ces entreprises, la clé de la séduction passe avant tout par un changement de leur image, souvent déformée, et donc un travail en profondeur de la marque employeur. C’est aux communicants, mais aussi aux professionnels du recrutement, d’aider les entreprises, qui se sous-estiment souvent, à mieux se connaître en identifiant les éléments conformes à leur image et ceux, plus différenciants, comme l’audace, la créativité ou l’agilité.

C’est ce travail d’analyse qui permettra de promouvoir les atouts méconnus de la société, pour réussir à convaincre les meilleurs talents de rejoindre un groupe qui, de prime abord, ne les fait pas rêver.

Proposer un projet d’avenir avant tout

Dans l’esprit de beaucoup de candidats à l’emploi , l’image de marque employeur d’une grande entreprise pourrait se résumer au mot-clé « confort » quand celle de la start-up tendrait davantage vers le mot-clé « aventure ». Un stéréotype non sans fondement […] Lire la suite.

Emmanuel Stanislas / fondateur du cabinet de conseil en recrutement Clémentine.

Vous avez aimé l’article : Comment attirer les talents du web face aux startups qui font rêver ? N’hestiez pas à nous écrire et à partager vos coups de cœur :).

>Revenir aux articles
>Lire aussi : Travailler dans une start-up ou dans une grande entreprise ?

DERNIERS ARTICLES

Rechercher des articles

CANDIDATS

CONFIEZ-NOUS VOTRE RECHERCHE